• Théophile

[Etude] La valorisation des déchets à Port NavyService

Dernière mise à jour : 1 avr.

Depuis 2018, Port Navy Service, le plus grand port à sec d’Europe situé à Port Saint-Louis-du-Rhône (13), prend des mesures concrètes pour réduire son impact environnemental : récupération et traitement des eaux de l’aire de carénage, toitures photovoltaïques, éclairages LED…et notamment, la création d’un point propre pour la collecte des déchets de chantier émis sur le port. Parmi ses usagers, l’association l’Expédition Bleue, qui prépare une expédition scientifique à la voile autour de la pollution marine, a souhaité mener une première action, à l’échelle locale, en étudiant la collecte et le traitement des déchets du port afin d’en dresser un bilan, et des pistes d’amélioration.


Dans un premier temps, l’association a recensé les trois acteurs en charge de la collecte de déchets émis sur le port :

  • La métropole d’Aix Marseille qui collecte les déchets ménagers, comme sur toute la commune de Port Saint Louis du Rhône ;

  • Chimirec Socodeli Beaucaire qui collecte les Déchets Dangereux (DD) ;

  • et Suez qui collecte les Déchets Industriels Non Dangereux (DIND), en sous-traitance de Chimirec.

Une fois les déchets collectés, ils sont ensuite triés et traités par plus d’une trentaine d’acteurs différents comme précisé dans le schéma ci-dessous :


Par la suite, l'association a effectué plusieurs entretiens avec les parties prenantes et décortiqué le registre des déchets, tenu depuis 2013 par la société Chimirec Socodeli Beaucaire (la structure en charge de la collecte et du traitement des déchets dangereux et non-dangereux). Ils distinguent deux grandes catégories de déchets : les Déchets Industriels Non Dangereux (DIND) qui représentent 72% en masse des déchets collectés au point propre et les Déchets Dangereux (DD). Les résultats de l’étude montrent que :

  • les Déchets Industriels Non dangereux (DIND) sont valorisés énergétiquement à 98% (c.a.d que l’on valorise l’énergie produite lors de la combustion des déchets sous forme de chaleur ou d’électricité). Dans le cas des déchets de Port Navy Service, ils sont valorisés par la société Suez sous forme de combustible de substitution en cimenterie.

  • les Déchets Dangereux (DD) sont quant à eux valorisés à 71% par Chimirec Socodeli Beaucaire, dont 27% par des procédés de valorisation matière (c.a.d que les déchets sont recyclés pour qu’ils deviennent une matière première recyclée).

L’étude a cependant révélé que certains bacs de déchets dangereux (ceux contenant des huiles noires usagées, des emballages souillés et des filtres à huile et à carburant) sont sensibles à la qualité du tri des déchets par les usagers. En effet, alors que ces bacs pourraient bénéficier d’une valorisation matière, ils ne sont parfois uniquement valorisés énergétiquement (voire détruits) du fait de la présence de certains déchets (ou d’eau) dans ces bacs non prévus à cet effet. Enfin, concernant les bacs prévus pour les déchets non dangereux, la séparation de certains matériaux, au moment du tri, comme le bois, la ferraille ou le carton, pourrait permettre un recyclage matière.


L’association de l’Expédition Bleue et Port Navy Service ont travaillé conjointement dans les prochaines semaines sur une sensibilisation plus ciblée pour qu’à l’échelle de l’ensemble des usagers une attention particulière soit portée à la qualité du tri des déchets qui, dans le cas de la plaisance, est très exigeant du fait de la présence de déchets dangereux pour l’environnement, la faune et la flore.


Affiche de sensibilisation créée par l'Expédition Bleue à destination des plaisanciers de Port Navy Service


En parallèle, l’association de L’Expédition Bleue propose à Port Navy Service les mesures suivantes, ciblées, afin d’améliorer le tri et la valorisation des déchets :

  • Trier in situ le bois, le carton et la ferraille : la société Suez valorise actuellement ces déchets comme combustibles de substitution énergétique. Ils pourraient être recyclés matière si un tri in situ de ces matériaux était effectué.

  • Couvrir le point propre afin d’éviter de remplir d’eau de pluie des différents contenants. En effet, certains déchets sont sensibles à la contamination par l’eau et ne peuvent être valorisés si mélangés à l’eau.


Si vous souhaitez l’étude complète, n’hésitez pas à nous contacter.





44 vues0 commentaire