• Thibault

La réparation du safran

Bien que le Sun Kiss soit un excellent voilier, comme tout bateau il présente quelques points faibles dans sa conception. Celui dont nous parlerons aujourd’hui concerne le safran, cette pièce immergée reliée à la barre et permettant de manoeuvrer le navire. Comme on peut le voir sur le schéma ci-dessous, il se compose : - d’une mèche (axe en inox qui est reliée à la barre à roue du voilier) ; - d’un peigne (trois pattes en inox qui transmette la rotation de la mèche au corps du safran) ; - du corps du safran (en bois).





Sur le Sun Kiss, ce point faible est lié à une mauvaise orientation des pattes du peigne, qui peuvent finir par se rompre. A l'origine, elles sont en effet orientées comme sur le schéma ci-dessus. Dès la rupture de ces soudures, la mèche est désolidarisée du corps du safran et ce dernier ne répond plus.


Afin d’éviter d’avoir à vérifier le proverbe : ‘’Le navire qui n’obéit pas au gouvernail devra bien obéir au récif’’, nous allons corriger préventivement ce défaut.




Nous avons donc décidé d’ouvrir le safran pour faire le point:


  • Des modifications ont bien été effectuées sur le peigne de notre safran (changement de l'orientation des pattes en inox pour limiter la contrainte sur les soudures).

  • Par contre, pour modifier le peigne, des ouvertures avaient été réalisées dans le corps du safran. Ces ouvertures (qui ont été rebouchées avec du mastic époxy) ont malheureusement créé des points d’infiltration d’eau dans le bois qui a fini par pourrir localement

Afin de redonner une nouvelle jeunesse à notre safran, nous avons décidé de lui ajouter une coque en résine époxy :


(1) Nous avons curé notre safran en le sablant pour revenir au bois sein.

(2) Pour limiter les risques d'infiltration, nous avons recoupé 5 cm du bord de fuite en bois (sur toute sa longueur) et l'avons remplacé par un bord de fuite en résine polyester fait maison.

(3) Nous avons bouché l'ensemble des trous au mastic.

(4) (5) Nous avons procédé à la stratification de tout le safran à l’aide de fibre de verre et de résine époxy.



(6) et (7) Nous avons appliqué un mastic epoxy afin d’en lisser la surface.



Tadaa !! Voilà le résultat avant application du primaire et de l’antifouling (qui serviront à empêcher les algues et les coquillages de s’y accrocher) !













86 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout